News

[Escartefigue] À celles qui veulent savoir pourquoi !

0 Comments 📁 Actualité, Chronique d'Escartefigue 🕔15.décembre 2016
[Escartefigue] À celles qui veulent savoir pourquoi !

À celles qui veulent savoir pourquoi !

Samedi prochain, pour la der du Prési, faudra pas se louper. Un match d’importance nécessite forcément une chambrée importante (« Et quelques chambrés aussi si vous buvez ce que je veux dire »). Dès lors, cette semaine, je m’adresserai prioritairement aux compagnes de certains maris bien marris de ne pas être au stade tous les quinze jours. Je voudrais leur expliquer ce qu’est réellement le football et ainsi obtenir leur blanc-seing (« les mecs auront le deuxième en rentrant») pour cette réunion de travail. Un match de football n’est pas une partie de plaisir (« C’est juste une orgie ! »). Nous sommes assis, très calmes, tout en commentant avec justesse et mesure rien que les actions de match (« Ces arbitres, encore un fameux trio de c… ! »). Nous sommes également très courtois avec nos adversaires du jour (« Ho Hisse,…).

Pour encourager nos favoris, nous choisissons toujours des chants discrets et polis (« Et on s’en va dans les champs… »). Nous ne consommons jamais de boissons alcoolisées pendant les rencontres (« Même si après nous sommes souvent saouls comme des bourriques ») et en bons camarades, nous rappelons toujours à l’ordre ceux qui dérogeraient à la règle (« Je te remercie d’insister. Santé, bonheur ! »).

Après le match, nous rentrons en ligne droite (« Y a souvent plus de lignes du tout »), retrouver la chaleur du foyer (« Souvent oui, ça chauffe ! »). Ayez confiance, nous ferons le max pour que vos maris rentrent à l’heure (« Avec les croissants… dans le meilleur des cas »). Si vous le voulez, Mesdames, joignez-vous à nous ! Vous verrez, Philippe Emond a un charisme fou. (« T’as plus de linge à repasser bobonne ? »). Sachez aussi que généralement, nous sommes de bonne humeur les lendemains de match quand nous avons perdu (« Ne me cherche pas ou tu vas me trouver ») et de très bonne humeur quand nous avons gagné (« Lâche-moi, j’ai la tête dans …. »).

Voilà mes bonnes fées, (« Hop, dans la poche ! »), un match de foot c’est ça ou presque. Je ne doute pas un seul instant de votre bonne volonté à laisser venir vos petits chéris à cette séance collective. Pour me résumer, je dirais donc qu’il leur faudra du discernement, («Vendu ! »), un bon sens critique, (« Baraki ! »), de la concentration (« T’as vu la blonde devant, elle est chaude comme une baraque à frites »), une bonne dose de volonté («Remets-nous une drache ! »), le sens de la trajectoire («Merde, j’ai pris le poteau ! ») et bien évidemment et je n’en doute pas un seul instant les encouragements d’une femme merveilleuse, soucieuse du bien- être de son mari et capable, pour cette fois, de mettre sa vie de couple… entre parenthèses. –

Similar Articles

Soulier Vert 2016-2017

Soulier Vert 2016-2017 (0)

Rappelons que le trophée offert au vainqueur a été coulé en aluminium par Paul François d'Habay-la-Neuve. C'est de l'artisanat et

Read More

No Comments

Sorry, No Comments, Yet !

There are no comments for this article at this moent, but you can be first one to leave a comment.

Write a Comment

Laisser un commentaire