News

[Escartefigue] Je ne m’autorise qu’une sortie de zone

0 Comments 📁 Actualité, Chronique d'Escartefigue 🕔13.octobre 2016
[Escartefigue] Je ne m’autorise qu’une sortie de zone

Je ne m’autorise qu’une sortie de zone

Tout le monde aurait été déçu, j’espère, si l’Excelsior ne s’était pas imposé à Sprimont. Ce ne fut pas le cas. Pourtant, les observateurs présents ce jour-là, confirmeront que ce ne fut pas simple, que l’Excel, loin de là, n’a pas dominé son sujet, mais qu’il a, par l’entremise de Mbuba, été bien plus réaliste que son adversaire du soir. Nous ne gagnerons pas toutes nos rencontres avec panache. Ce soir-là, les trois points auront suffi à notre bonheur. Tout le monde aurait été déçu, je l’espère à nouveau, si l’Excelsior ne s’était pas imposé face à Maasmechelen. Pourtant, les observateurs présents ce jour-là, confirmeront que ce fut un peu plus simple, que l’Excel a dominé les débats et qu’à nouveau, par deux fois, Jean-François Mbuba a fait taire les critiques en plantant deux roses dans le jardin limbourgeois. Excellent résultat qui nous vaut aujourd’hui d’occuper une prometteuse quatrième place au classement.

Pendant ce temps-là, et je le déplore, c’est en dehors du terrain que les esprits s’échauffent. Je ne désire pas m’engluer dans une polémique stérile. Je défends juste une position de bénévole au sein d’un groupe qui s’évertue à ce qu’on puisse un jour nager à Virton et un autre groupe qui, depuis des années, met en place une formation des jeunes maintenant reconnue ailleurs, aux quatre coins du royaume footballistique. On se trouve là, coincés entre une moitié de terrain sportive et une autre moitié politique, entre un président de club qui dit qu’il voudrait bien et un échevin de sports qui dit qu’il ne peut pas, entre la rapidité d’exécution du premier et la prudence de Sioux de l’autre, entre des délais de part et d’autre bien trop courts, entre des transversales entre la commune et la région wallonne… bref, tout cela traîne, la chique s’englue dans la boue et ne passe pas la ligne de but ! C’est aussi énervant qu’un arbitre qui tarde à siffler la fin du match !

Le bon sens et la bonne volonté doivent prévaloir si on veut absolument finaliser ce dossier. Pendant ce temps-là, j’élabore le scénario possible de ma fin de carrière de bénévole. Je me tâte, entre mourir étouffé dans la tribune de Virton ou mourir assommé en plongeant dans la piscine. Entre le manque d’air ou le manque d’eau, vous en conviendrez, j’ai de quoi faire ! –

Similar Articles

Soulier Vert 2016-2017

Soulier Vert 2016-2017 (0)

Rappelons que le trophée offert au vainqueur a été coulé en aluminium par Paul François d'Habay-la-Neuve. C'est de l'artisanat et

Read More

No Comments

Sorry, No Comments, Yet !

There are no comments for this article at this moent, but you can be first one to leave a comment.

Write a Comment

Laisser un commentaire