News

[So Lexcel] Le chef de gare virtonais…

3 Comments 📁 Divers, So Lexcel 🕔03.décembre 2014
[So Lexcel] Le chef de gare virtonais…

Le chef de gare virtonais…

J’ai rencontré Claudy à son domicile, à Montmédy. Nous étions dans le salon, son épouse était sur le fauteuil et est une grande fan de « candy crush » sur facebook ! Voilà, le décor est planté…

Biographie :

Claudy Peignois est un bénévole très connu au Faubourg d’Arival et son CV est bien fourni : Ancien délégué du club, suite à la demande du président Allard au souper des bénévoles, pour l’équipe première, président des Verts de Gaume durant 5/6 ans, organisateurs des cars pour l’équipe et les supporters, depuis 3 ans responsable des Business Seat, plus de 25 ans au service du club.

Dis-moi , j’ai oublié quelque chose dans ton CV ?

Ben j’en ai pas vraiment l’impression. Sans rentrer dans la problématique, cela m’est arrivé aussi de dégager la neige du terrain. Je me souviens d’un jour, alors qu’on avait dégagé toute la neige avec Josy Ansay, il a commencé à pleuvoir sur ce sol gelé…Le match a donc été remis et cela nous a fait mal au cœur. Mais avant cela, j’ai joué dans les équipes de jeunes et en réserve nationale. Ensuite, j’ai stoppé à cause de mon boulot sur Bruxelles, mon service militaire.

L’épouse de Claudy : Et la buvette ?

Ah oui, j’ai pas dit, ça, la buvette…Il y avait donc la buvette-visiteur qui était la buvette « Peignois » (Rires)…On a tenu cette buvette quelques années avant que je ne passe comme délégué. Après mon épouse et mon fils Anthony ont continué de la tenir.

J’ai oublié de te dire que tu avais droit à un joker, une question où tu n’es pas obligé de répondre, une seule !

Oh mais pas de soucis !

Tu es sous-chef de la gare de Virton, et je me suis laissé dire que vous aviez le projet de créer une ligne de métro entre la gare de Virton et le faubourg d’Arival, qu’avez-vous à me dire à ce sujet ?

Ah ça, c’est rigolo ! Projet de ligne de métro ? Je ne pense pas. Par contre, à la SNCB, on va faire un tunnel sous-voie de façon à ce que l’on puisse rejoindre le terrain de la gare sans aide des ouvriers, qui, pour l’instant, aident les gens à traverser les voies. Par contre, cela aurait été un projet sympa, cette ligne de métro mais ce n’est pas dans les projets du chemin de fer, non.

Plus de 25 ans en tant que bénévole, tu as certainement des infos croustillantes à me livrer… Quelle est l’anecdote la plus drôle que tu aurais à me dire ?…

Bon, il faudrait que je réfléchisse peut-être un petit peu…La plus drôle ?

Quelque chose qui te vient comme ça, directement ?

Ahhhhh…Tu t’en rappelles toi Josiane, peut-être ?
Josiane, l’épouse de Claudy : Oh Non.
Ah si, voilà ! J’ai eu trois entraîneurs, quand j’étais délégué. Une année avec Michel Renquin, une année avec Olivier Brochard et une année avec Jean Thissen aussi. Au moment de Jean Thissen, j’étais sur le banc en tant que délégué et Rachid Belhout était T2. Nous étions en train de perdre et cela ne tournait pas très bien avec Jean Thissen, on ne prenait pas beaucoup de points, on jouait le maintien…Et les supporters ont alors scandé : « Claudy entraîneur »…Voilà une anecdote où cela me faisait plaisir mais j’étais gêné vis-à-vis de l’entraîneur. C’était donc quand même assez spécial car à ce moment, je sortais de ma présidence des Verts de Gaume.

verts de gaume

Claudy, que penses-tu de la disparition des belugas en mer caspienne ?

Bennnnnnnnn, Pfffffffffff…… JOKER !

Durant tes années à l’école, tu étais plutôt le petit élève sage ou celui que l’on retrouvait systématiquement dans le coin ?

Dans les premières années, avant de rentrer en primaire, j’étais plutôt dans le coin. Même dans mes premières années de primaire, je me rappelle avoir lancé une boule de papier au tableau alors que l’instituteur était entrain de dessiner…J’ai juste entendu : « Au coin Mr Peignois ». après je suis devenu plutôt sage et lors de mon entrée en secondaire, carrément sage !

Claudy, parfois on en a marre du boulot… Tu as déjà pensé à faire exploser la gare de Virton ou carrément un train (vide évidemment !), par rage envers votre job ? Pour devenir chef de gare, tu serais prêt à faire quoi ?

(Avec grand sérieux et grande solennité !) Non, non. Je ne saurais pas car sans me vanter, cela fait quelques années que je travaille comme dirigeant (d’abord Stockem, puis Arlon) et j’ai quand même certaines responsabilités. J’avais quand même 60-70 personnes sous mes ordres et il faut gérer tout ça…Et parfois, nous devons aussi gérer des situations-complexes. Je ne suis pas quelqu’un de craintif. Je n’ai pas peur d’aller au charbon, je n’ai pas peur d’une situation un peu chaotique mais ça je n’aurais pas fait non. Je ne suis pas quelqu’un qui stresse, hein, Josiane ?

Josiane : Non, pas dans ces situations-là…Autrement, ce n’est pas le cas…

(Eclats de rire général !)

Par contre, en voiture, je suis nettement plus susceptible…

Pour devenir chef de gare, tu serais prêt à faire quoi ?

C’est-à-dire que l’appellation « chef de gare » n’existe plus. Je suis déjà « sous-chef » de 1e classe et nous devons dès lors passer des examens, au minimum celui de « rédacteur ». Je maîtrise le néerlandais, j’ai travaillé aussi à Bruxelles avant de revenir ici et cela m’a aussi ouvert des portes…Et c’est Joseph Michel qui m’a ramené par ici. Et ici à Virton, j’ai la responsabilité la plus haute à la gare.

Quel est le président du club de Virton que tu as préféré ?

Il y en a deux. Je sais qu’entre-eux, ils ne s’entendent pas mais je les apprécie beaucoup. J’adore Philippe Emond car il est très compréhensif, il va vers tout le monde. J’ai déjà programmé des réunions pour les supporters et il descendait de ses garages, parfois éloignés, pour venir à mes réunions. Cela fait vachement plaisir ! Il est d’une approche très facile, il parle avec tout le monde…Et il gère le club comme un bon père de famille. Mais j’ai aussi beaucoup aimé José Allard car c’est lui qui est venu me chercher pour que je devienne délégué de l’équipe. Il a vraiment insisté pour que je le devienne. J’ai évidemment un peu réfléchi mais j’ai accepté. Et le fait que je parle néerlandais m’a beaucoup aidé en déplacement.

Tu travailles en Belgique mais tu habites en France pour éluder une partie des impôts belges, tu te sens comment avec ça ?

( Rires)…Mais bien, bien, très bien ! Quand on sait que la différence est quand même énorme (c’est quand même une petite voiture sur une année !)…Donc je le vis très bien. Puis j’en avais vraiment marre de payer autant d’impôts. Et comme l’Etat belge ponctionne énormément sur les primes, … Nous avons décidé de venir en France.

Quelle est la qualité que tu préfères chez une autre personne ?

La qualité que je préfère chez les gens ? je vais dire l’honnêteté et la sincérité. Mais j’aime pas les faux-culs

Quel est le défaut qui te ferait hurler de colère ?

Je déteste les gens qui « se la pète ». Les gens qui sont « classe et respectueux », ça j’aime bien mais quelqu’un qui « n’est pas plus qu’un autre » et qui va te prendre de haut, ça je déteste ! Je ne supporte pas les gens qui manquent de respect.

Une dernière question, maintenant : En prenant en compte la montée du communautarisme flamand, considérez-vous qu’éprouver du plaisir à caresser un labrador ferait de vous un zoophile ?

Ouf, ça c’est un peu compliqué…

(En riant)…C’est très déjanté, Claudy !

Oh ben oui ! (Rires). Non, certainement pas ! Moi, un zoophile, pas du tout ! Pourtant, c’est vrai que la communauté flamande m’inquiète un petit peu… Quand on voit un peu ce qui se passe, cela m’inquiète car je reste belge dans l’âme…Je suis juste en France pour dormir, enfin pas que pour ça mais presque. De Wever m’inquiète un peu, je dois dire. Je pense que les Flamands ont pris tous les gros postes ministériels et cela m’inquiète, oui. Voilà, c’est ça qui me tracasse quoi !

Merci Claudy.

Epilogue.

Claudy a tout pris au sérieux ! Damned ! Blood and guts ! Moi qui pensais déstabiliser quelque peu Claudy par mes questions, je dois me rendre à l’évidence que non ! … Claudy est vraiment un passionné de Virton. Cela se sent, cela transpire dans ses mots.

Je pense que tout le monde a bien senti que Claudy a vraiment pris à cœur cette interview. Il était important pour lui de répondre de manière consciencieuse et sérieuse à mes questions. Même son épouse a trouvé qu’il aurait fallu qu’il soit un peu plus « déjanté » mais il est resté lui-même. Et c’est une grande qualité que de rester soi-même même quand Doc Jo essaie de déstabiliser ! D’ailleurs si je dois faire à nouveau son interview, dans quelques années, je sais dorénavant ce que je vais devoir poser comme questions…Yek, yek, yek !

Le lendemain de mon interview, Claudy m’a envoyé un message facebook où il m’a demandé d’adapter ses réponses. Voilà donc les adaptations apportées. (Que je n’ai d’ailleurs pas reprises dans mon interview mais ici !).

1. Re Pascal j’ peux te demander 2 petites adaptations suite à ton interview de la fin de l’après-midi? . D’ abord pour ce qui concerne la ligne de métro c’est mentionné que ce serait génial d’avoir une station terminus à la gare car cela permettrait aux acharnés de pouvoir suivre les entraînements de notre équipe première mais aussi aux parents de venir voir leurs petits jeunes. C’est d’ autant plus vrai qu’en 2015 un couloir sous voie sera créé en gare de Virton! Lol.
Hélas celui-ci ne sera limité que pour nos voyageurs se rendant vers Luxembourg… MDR… C’est dur de répondre finalement à cette question posée à un cheminot!

2. Pour l’invasion du côté de la mer Caspienne. Joker ou oui oui mais bon on a déjà assez chez nous de nos problèmes communautaires alors que toutes ces guerres proclamées en Irak et en Syrie face à ce Jihad est bien trop envahissant et trop dangereux pour les populations de ces 2 pays! Laissons faire les têtes pensantes …

Quel sérieux !

Claudy m’a aussi livré une autre anecdote : Un jour, alors que François Culot et son épouse partaient de la gare de Virton pour se rendre au marathon de New York, François lui a alors dit, sur le quai : « Regarde Chérie, voilà le dernier gaumais que l’on connaît et que l’on croise avant de partir pour les USA ! »

3 Comments

  1. 🕔 21:55, 03.décembre 2014

    ramouni

    Claudy, c’est un peu l’âme de l’Excel : supporter pour le meilleur et pour le pire depuis sa naissance et gaumais par excellence! J’aime bien l’anecdote avec François Culot!

    reply comment
  2. 🕔 11:57, 04.décembre 2014

    SamuelB

    Très bien l’interview! Moi, je lui aurais demandé, en tant qu’exilé en France, qu’est-ce qu’il pense de l’idée d’une Wallonie qui deviendrait une région française (en cas d’indépendance de la Flandre)???

    reply comment
  3. 🕔 19:27, 04.décembre 2014

    Michaël

    Superbe interview. Claudy et Josianne deux personnes vraiment formidables.
    C’est vrai qu’une ligne de métro jusqu’au stade aurait été sympa. 😉

    reply comment

Write a Comment

Laisser un commentaire